Ville de
St. Georges
sur Baulche

S
I
T
E  Officiel 2017
 © Ville de St.Georges sur Baulche 

Lambsheim (D)

Depuis 1981, Saint-Georges est jumelée avec la commune allemande de Lambsheim. De nombreux Baulchois ont déjà eu l’occasion de découvrir ce charmant bourg du Palatinat. Pourquoi pas vous ?


Lambsheim est une commune autonome, à la fois résidentielle et agricole, située dans le Palatinat, à proximité de la conurbation de Mannheim/Ludwigshafen (470 000 ha), dans la fertile plaine du Rhin, à 11km du fleuve sur la rive gauche. La commune compte 6 200 habitants (presque le double de St-Georges qui en totalise 3300) pour une superficie de 1 275 ha (St-Georges : 959 ha). Jusque dans les années 50, la population était principalement formée d’agriculteurs et de maraîchers. Depuis, la commune a subi une forte transformation sociologique : de nouveaux quartiers se sont créés pour héberger cadres et employés de l’industrie, en particulier de la BASF (qui emploie plus de 30 000 personnes sur son site de Ludwigshafen). Il est à noter que 5% de la population est d’origine étrangère ou apatride.


D’un point de vue touristique, Lambsheim est particulièrement bien située, entre la Forêt du Palatinat et la Route allemande du Vin à l’ouest, Heidelberg et le Westerwald à l’est, à 15 km de Ludwigshafen, 12 km de Bad-Dürkheim, 6 km de Frankenthal.


Sur le plan historique, la ville a un riche passé : Des fouilles ont permis de mettre à jour les restes d’un camp romain datant de 300 avant JC, dont le rôle était de protéger le carrefour de deux voix romaines. Le nom de Lamundisheim (qui a donné plus tard Lambsheim) apparaît pour la première fois dans un acte de 768. Dès 1323, le bourg obtint les droits de cité, avec, comme conséquence, l’autorisation de construire un rempart pour assurer sa protection. Contrairement au village voisin de Freinsheim - qui a conservé ses fortifications – celles de Lambsheim ont disparu. Cependant, la Tourelle - toujours visible à l’entrée de la rue principale et devenue symbole de la commune - est un reste de cette enceinte médiévale.


La commune possède deux églises consacrées aux cultes protestant (majoritaire) et catholique, tandis que le clocher est commun aux deux lieux de culte.


De nombreux édifices présentent un intérêt architectural : l’ancien château et sa salle voûtée de style renaissance, l’ancienne mairie devenue bibliothèque, et de nombreuses habitations paysannes et bourgeoises typiques, autant de richesses à découvrir en flânant au hasard des rues et ruelles du vieux bourg. La vie sociale y est intense ; elle est animée par une trentaine d’associations, dont l’association de jumelage qui, depuis 1981, organise des rencontres avec les habitants de St-Georges