Ville de
St. Georges
sur Baulche

S
I
T
E  Officiel 2017
 © Ville de St.Georges sur Baulche 

Le château de Billy

Plusieurs correspondants du Québec nous ont demandé des renseignements sur ce château   et ses propriétaires successifs. Le bibliothécaire de la ville de Saint Georges sur Baulche :   Eric Vandenbossche, a mené l'enquête.

Voici quelques renseignements concernant le château de Billy situé à Saint Georges sur Baulche (89 Yonne).


A l'heure actuelle le château appartient au Conseil Général de l'Yonne qui en a fait un Institut Médico-Educatif. Dans les années 1960 il servit de lieu d'accueil pour les rapatriés d'Algérie.


Auparavant, il appartenait à Monsieur Jules Grollimund, industriel de Mulhouse (Bas-Rhin). Il avait acheté le château en 1926 aux ayants droit de Monsieur Gustave Germain Marie Poterat de Billy, général de brigade qui lui même l'avait hérité de son père Monsieur Augustin Edme Germain Poterat de Billy en 1890. Ce dernier avait acquis le château en 1844 de Madame la Baronne Jeanne Chaunel veuve de Jean-Jacques Fesquet de Baulche. Celle-ci avait acheté le château en 1828.

 
1827
 Monsieur et Madame Louis François Bargouze
 1827
 Monsieur et Madame Louis François Bargouze
 1824
 Monsieur et Madame Jacques Guesnier Desbordeaux
 1813
 Monsieur le Chevalier Henri Dechampeaux et Madame Angélique de Courgerenel
 1809
 Monsieur Adrien Croquet de Beaubois
 1803
 Dame Marie Picard veuve de Monsieur Gabriel Garet
 1791
 Monsieur Pierre Soufflot
 1755
 Dame Marie Journet et Monsieur Daniel Chaunel
 1752
 Monsieur Michel Doubled de Baulche
 
 
 

Avant cette date le château appartenait à Étienne Thomas Marie de Varennes, il dû vendre son château et sa seigneurie sur arrêt du Conseil d’État en date du 11 février 1750. Il tenait son bien de sa mère Marie Regnauldin, Dame de Saint-Georges (remariée en 1695 avec Thomas Marie), qui avait épousé en première noce en 1679 Claude Fernier, seigneur de Saint-Georges depuis 1662. Celui-ci tenait sa seigneurie de son oncle Étienne Fernier, seigneur en 1657. La seigneurie venait du père de ce dernier : Claude Fernier (1642) qui la tenait de l'héritage de son oncle maternel Claude Charles, premier seigneur engagiste de la terre de Saint-Georges en 1596.


Le château actuel est un édifice moderne, il fut construit entre 1902 et 1906. En effet, il a été rebâti sur l’emplacement d’un château plus ancien (on sait qu'en 1745 a lieu la bénédiction de la chapelle du château et son ouverture au culte pour les châtelains) peut-être d'époque Louis XIV.


Monsieur Jean Grollimund qui détient encore des documents sur le château a porté à ma connaissance le livre de compte de Augustin Poterat de Billy, le père du général, qui couvre la période 1842-1878. Dans ce livre, où l'on voit la gestion du domaine du château, se trouve un "contrat de travail" passé entre Monsieur de Billy et son jardinier. Ce contrat est malheureusement incomplet mais suffisamment éloquent pour entrevoir les conditions de vie d'un jardinier de château au siècle dernier. Voici ci-dessous le texte en question :


Le jardinier me devra tout son temps, à l'exception de quinze journées par an, je ne le paierai pas ; il aura la jouissance de deux hectares cinquante-six ares de prés pâtures qui peuvent être augmentés de 81 ares, 4 hectares et demi de terres, 40 ares de pâtures.


Il devra faire tous les travaux du jardin et d'entretien de la propriété (toute taille des arbres fruitiers, des haies, des charmilles et tout ce que je lui demanderai : fauchage des gazons, emmagasinement (sic) des bois, charbons, tonneaux, sciage du bois, etc...), en un mot tout son temps.


Il ne devra pas travailler le dimanche sauf urgence réelle : menace d'orage, de grêle, etc.


Il prendra les légumes dont il fera usage pour sa consommation et celle de sa famille à l'exception des primeurs que le bailleur se réserve jusqu'à ce qu'il autorise le jardinier à en prendre. Dans aucun cas ce dernier ne devra vendre de légumes.


Il aura les produits de la basse-cour à l'exception des lapins qui seront partagés.


Il recevra un cheptel : 4 ou 5 vaches, un cheval, une petite voiture et tous les instruments de culture qui lui seront nécessaires.


Les fumiers des vaches seront partagés par moitié entre les terres du jardin et celles données au fermier.


Les fumiers de mes chevaux seront exclusivement employés à fumer le jardin ou la pâture que je me réserve. Une séparation pourra être faite dans la fosse à fumier.


Le jardinier aura chaque année..."


Le texte s'arrête là mais on peut présumer de la suite car dans le livre de compte se trouve un inventaire du "Mobilier du jardinier en objets fournis", il s'agit de :"Une couchette, une paillasse, un matelas, un traversin, une couverture de laine, lit dont je puis disposer. Une commode, 4 chaises, un fauteuil, un rayon1 , trois petites tables, deux pelles en bois pour le four, une pelle en fer idem, une paire de chenets, une crémaillère, une pelle à feu, une pincette."


Comme on le voit on est loin des 5 semaines de congés payés, du SMIC et des 35 heures !

 
.
 Descendance de Poterat de Billy Augustin Edme Germain
A
Augustin Edme Germain Poterat de Billy, Chevalier de l'ordre impérial de la légion d'honneur, né en 1798, Propriétaire à Auxerre (89 - Yonne), décédé à Saint Georges sur Baulche (89) le 15 Février 1876, épouse Christine Marie Hyacinthe Gislain de Bontin (née en 1808 et décédée en 1890, fille de Charles Louis Gislain de Bontin et de Augustine Françoise Séguier).
Il a eu 6 enfants qui suivent en B.
 B.1
Gustave Germain Marie Poterat de Billy, Officier de la légion d'honneur, Lieutenant-colonel à Dunkerque (62-Pas de Calais), Colonel à Arras (62-Pas de Calais) en 1898, Général à Nevers (58- Nièvre), Général de Brigade à Saint Georges sur Baulche (89-Yonne), né à Auxerre (89-Yonne) le 18 Septembre 1840, décédé à Saint Georges sur Baulche (89) le 21 Février 1924, épouse Marguerite Julie Goupilleau (née le 29 Février 1848 et décédée le 25 Mars 1915).
Il a eu 5 enfants qui suivent en C.
 C.1.1
Joseph Poterat de Billy, Sous-lieutenant au 309ème R.I., mort pour la France le 06/10/1915, croix de guerre avec palme, légion d'honneur, décédé le 6 Octobre 1915.
 C.1.2
André Poterat de Billy, Lieutenant aviateur escadrille 120, mort pour la France le 25/09/1917, croix de guerre avec palme, légion d'honneur, décédé le 25 Septembre 1917
 C.1.3
 Jean Poterat de Billy, né à ? en 1873, industriel à Paris (75) en 1924
 C.1.4
 Madeleine Thérèse Marie Poterat de Billy, née le 19 Octobre 1889, décédée le 20 Novembre 1930.
 C.1.5
 Pierre Germain Marie Poterat de Billy, né le 9 Décembre 1893, décédé le 19 Août 1898
  B.2
Caroline Marie Joséphine Poterat de Billy, née à Auxerre (89-Yonne) le 1 Juin 1842, décédée à Saint Georges sur Baulche (89) le 4 Janvier 1878
  B.3
Germain Marie Adrien Poterat de Billy, né à Saint Georges sur Baulche (89) le 4 Août 1845 
  B.4
Gabrielle Marie Octavie Poterat de Billy, née à Saint Georges sur Baulche (89) le 18 Septembre 1847.
(Notes : Toujours en vie en 1892)
  B.5 
Clotilde Marie Poterat de Billy, née à Saint Georges sur Baulche (89) le 6 Juin 1850, décédée à Saint Georges sur Baulche (89) le 7 Février 1863
  B.6
Madeleine Marie Poterat de Billy, née à Saint Georges sur Baulche (89) le 28 Janvier 1855, décédée à Saint Georges sur Baulche (89) le 17 Août 1869
 

A noter :

Edme Louis Jean Poterat de Billy habitant à Auxerre (89-Yonne) qui possède des terres à Saint Georges sur Baulche de 1824 à 1849.

Clémence Poterat de Billy, religieuse de Saint-Vincent de Paul à Zeneh Ismaël en Syrie en 1875-1876, elle possède des terres à Saint Georges sur Baulche en 1892.


Enfin, René Poterat de Billy, propriétaire demeurant à Mailly-le-Château (89), né vers 1861, cousin germain de Gustave Germain Poterat de Billy, marié le 30 juillet 1889 avec Marie Henriette Gislain de Bontin (née en 1866 de Edme Marie Maurice Gislain de Bontin et Odette Charlotte Victoire Marie Richard de Vesvrotte). Il est cité en 1915 lors des obsèques de Marguerite Julie Goupilleau.


Eric Vandenbossche.

 

Plus d'articles...

  • St. Georges début du 20ème siècle.
  • Garde-champêtre au 19èmesiècle.
  • L'instruction primaire.
  • La tour de Celles.